"Aucun centime ne transitera ni dans un compte du trésor public ni dans celui de la banque centrale de la République de Guinée (BCRG)" averti le ministre Ibrahima Kassory Fofana

8/9/2017

A la question de savoir si les Chinois vont donner directement ces 20 milliards US au gouvernement guinéen tout de se suite pour faire sa propagande politique,le ministre en charge du partenariat public privé Dr Ibrahima Kassory Fofana est categorique: "....l’esprit et les mécanismes qui sous-tendent l’esprit de cet accord sont important pour le développement économique de la Guinée. Aucun centime ne transitera ni dans un compte du trésor public ni dans celui de la banque centrale de la République de Guinée (BCRG). Ce sont des projets spécifiques qui seront soumis aux banques chinoises, qui, une fois la rentabilité démontrée, acceptent et financent. Et les appels d’offres seront lancés aux entreprises chinoises. Là aussi, on doit comprendre qu’aucun pays ne donne du financement dans le cadre d’un accord bilatéral et que les entreprises de pays tiers en profitent. C’est une règle universelle ! Quand la France donne de l’argent, c’est aux entreprises françaises que ça profite ; quand l’Amérique donne, c’est aux entreprises américaines que ça profite. Mais lorsque la banque mondiale ou la BAD donne, les marchés sont ouverts aux entreprises des pays actionnaires dans ces institutions. Ce n’est pas l’argent cash qu’on donne au gouvernement guinéen. Cela doit être très clair ! Une fois que les projets sont approuvés, les contrats signés, l’argent quitte des comptes des banques chinoises pour les comptes des entreprises adjucatrices des différents marchés. Donc, rien ne tombe dans les caisses de l’Etat. L’argent est dépensé selon des mécanismes et procédures de transparence bien définis...." Source Guinéenews.com

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.
Menu

Contact Us

Votre message a été envoyé!
Merci pour votre intéręt.