Saisie de 77 Kg d'or Ă  bord d'un petit avion Ă  Siguiri au mois de janvier dernier

9/3/2018

Dans notre rubrique rétroviseur de cette semaine, nous nous sommes intéressés à la saisie de 77 Kg d’Or à bord d'un petit avion à Siguiri au mois de janvier dernier. Aux dernières nouvelles, Monsieur Tidiane Koita et son groupe d'orpailleurs guinéens obtiennent finalement la restitution des 77 kg d'or en question avec un satisfecit de la Banque Centrale à la clé.

La société Phoenix et Monsieur Yacoub Sidya en sortent complètement blanchi et misent hors de tout soupçon. Comme on le dit, on n’est jamais assez prudent. On se souviendra encore longtemps du choc provoqué par l'annonce d’une saisie spectaculaire de 77 kg de notre précieux métal par la douane à Siguri, au mois de janvier 2018. Cette annonce avait suscité un véritable levé de bouclier et certains médias dont le notre en ont fait un de ses gros titres.

Aujourd’hui pour les même raisons d'éthique et par soucis de clarification, nous nous sommes intéressé à la suite de ce grand dossier vite oublié!!! Nous avons pu joindre, après maints efforts, la principale personne concernée, c'est à dire Monsieur Tidiane Koita à Conakry et pour en savoir plus. Voici sa réponse :
"nous sommes effectivement rentré en possession de notre bien depuis quelques semaine Dieu merci. Le Gouvernement et la douane ont mené toutes les enquêtes et toutes les investigations nécessaires. Et comme je l'ai toujours dit... il n’y avait aucune intention de fraude dans cette affaire et tous mes papiers sont en règles...Il n'ya aucun doute et tout était en règle y compris les conditions et modalités d’embarquement pour conakry".

A la question de savoir pourquoi la douane de siguiri à t- elle saisie une telle quantité d’or pourtant accompagné de tous les papiers ? Il répond: "Nous avons fait nos déclarations et nos formalités à Conakry en sautant l’étape de Siguiri qui était pour nous un point de simple transit avant d’amener le tout à la Banque Centrale BCRG comme indiqué sur nos papiers officielles. Et pour cela nous avons payé ce qu’il faut pour cette partie... L'or nous appartient ici et nous l’avons prouvé, on nous connait bien dans ce métier ici dans notre pays".

La questions qui intéresserait désormais les enquêteurs est de savoir comment et dans quel but certaines mains obscures ont pu vite glisser dans nos rédactions respectives, les noms de personnes et de sociétés qui ne sont nullement liées au dossier et sans même attendre les résultats des enquêtes ? Monsieur Tidiane Koita dit avoir une idée sur ces pratiques mais regrette aujourd’hui encore que les noms de respectables personnes comme Monsieur Yacoub Sidya et d’autres personnalités soient mêlés à cette péripétie et sans aucun fondement ni preuve.

Oumar Deen KeĂŻta

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.
Menu

Contact Us

Votre message a été envoyé!
Merci pour votre intéręt.