"Tout citoyen guinéen qui sera auteur de violence post-électorale repondra devant la loi, quelque soit son obédience politique" Cheick Sako ministre de la Justice

9/2/2018

« Il faut absolument la sérénité, il faut absolument la tolérance dans cette période électorale. Quant aux magistrats, nous les avons déployés dans toutes les circonscriptions. Ça n’a pas été facile (…) on leur a donné des positions assez claires : impartialité, neutralité....je me permets de rectifier ce qui a été dit. Aucun magistrat n’a annulé des votes. Les magistrats n’ont fait qu’écarter quelques votes qui seront soumis au contentieux après. Ça été écarté provisoirement. C’est important que ça soit dit. Quant aux contentieux, ils seront tranchés par la vie légale...Sur les actes de violences, je tiens à dire que tout citoyen guinéen qui sera auteur de violence post-électorale répondra devant la loi, quelque soit son obédience politique », a averti le ministre d’Etat. Source:Africaguinee.com

1 Commentaires

Diallo Ibrahima

2018-02-09 / 2018-02-09

En cas de violence ou guerre en Guinée, vous (justice, ceni et gouvernement) êtes responsables devant l'histoire. Pourquoi ne pas respecter la voix du peuple? Mais malheureusement vous êtes tous malhonnêtes et corrompus pour des intérêts égoïstes. C'est vraiment dommage pour la Guinée, personne n'est audacieux pour dire la vérité. Le peuple doit organiser une révolte populaire contre les responsables du pays ou bien l'armée récupére le pouvoir et organiser une élection libre et transparente.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.
Menu

Contact Us

Votre message a été envoyé!
Merci pour votre intéręt.